le Grand Dijon
Regards sur ...
 Institution
 Territoire & Attractivité
 24 communes
 Cité de la gastron...
 Capitale touristiq...
 Les Climats de Bou...
 Domaine viticole d...
 Le périurbain agri...
 Atouts
 Géographie
 Le SCOT
A votre service
Divia
Piscine
Latitude 21
Site Trions Nos Dechets
Zenith Dijon
Dijon

Liens
Documents
Chiffres clés
Contact
Cartographie


sam. 10 décembre 2016
 
Découvrir  
  Accueil / Regards sur ... / TERRITOIRE & ATTRACTIVITÉ
 
  Domaine viticole du plateau de la Cras
Le Domaine de la Cras situé sur Dijon, Plombières-les-Dijon, Corcelles-les-Monts et l’exploitant Marc Soyard


Domaine de la Cras, domaine agricole et viticole situé aux portes de la ville

Ce domaine d'environ 160 ha, situé sur le territoire des communes de Dijon, Plombières-les-Dijon et Corcelles-les-Monts, se trouve aux portes de Dijon, à la charnière de l'urbain et des espaces naturels préservés de la Combe à la Serpent et du Mont Afrique. Il est composé de trois entités distinctes : des vignes, des terres agricoles à valeur agronomique satisfaisante, des terrains à faible valeur agronomique.

Concernant les vignes, le domaine est situé en aire d'appellation AOC "Bourgogne". Le vignoble actuel de l'ordre de 8 ha se répartit en deux cépages : Chardonnay pour les 3 ha produisant des vins "Bourgogne Blanc" et Pinot noir pour les 5 ha en "Bourgogne Rouge". Il bénéficie d'importantes possibilités de développement, avec un potentiel de plantation d'environ 13 ha, également en AOC.

Les terres agricoles, actuellement en jachère, peuvent aisément être remises en culture et constituent une exploitation viable, d'autant que les terrains mitoyens, qui forment déjà la même entité culturale, seront joints à cette exploitation.

Les terrains non agricoles offrent la possibilité d'accueil de très nombreux projets diversifiés et innovants, parmi lesquels truffière, cultures expérimentales en petites terres, plantes aromatiques et médicinales, verger conservatoire, apiculture, accueil d'activités événementielles.

Le domaine comporte aussi une maison d'habitation, des locaux complets et fonctionnels dédiés à l'exploitation viticole, tels que cuverie, laboratoire, salle de dégustation, chais, ainsi que des hangars agricoles et un ancien corps de ferme.

Cette acquisition permet de conforter concrètement les actions entreprises en faveur de la vigne ainsi que du développement économique et touristique, avec notamment le dossier de candidature des Climats du vignoble de Bourgogne au patrimoine mondial de l'humanité et de réaffirmer la position de la capitale régionale comme ville viticole. Ce sera une manière de redonner vie à la Côte dijonnaise et de constituer ainsi une entrée en matière vers la Route des Grands Crus qui débute son parcours non loin de là.   

De plus, Dijon est labellisée "Cité internationale de la Gastronomie" avec comme pôle moteur le thème des cultures et des traditions du vin. Dans le cadre de la promotion et de la défense du "repas gastronomique des Français" classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2010, mission dont Dijon est désormais investie aux côtés de Lyon, de Tours et de Paris-Rungis, l'aval de la filière alimentaire est essentiel. Le Domaine de la Cras pourra devenir, dans ce contexte, un outil en faveur de la défense de l'agriculture et la vitrine d'une agriculture vertueuse et diversifiée aux portes de l'agglomération.

La procédure d'acquisition du Domaine de la Cras et les modalités d'exploitation et de gestion ont été déterminées en étroite collaboration avec la Chambre d'agriculture et la SAFER. Un diagnostic économique et technique sur les potentialités actuelles et futures du domaine a été conduit par la Chambre d'agriculture, afin de garantir une solution pérenne pour les trois axes de gestion : viticulture, agriculture, diversification. L'exploitation, notamment viticole, sera raisonnée, pour permettre ensuite un passage en système bio ou en biodynamie. Les repreneurs doivent s'engager à maintenir un partenariat étroit avec le Grand Dijon et la Chambre et à ouvrir leurs exploitations pour des animations pédagogiques et culturelles.

L’opération représente un investissement de 1,3 million d’euros pour le Grand Dijon, qui confie l’exploitation du site, par le biais d’un bail emphytéotique de 40 ans (suffisamment long pour permettre un projet à long terme créateur d’emplois), à la chambre d’agriculture de Côte-d’Or. Celle-ci a, au terme d’un appel à candidatures, décidé de déléguer l’exploitation du domaine à Marc Soyard, qui a fait ses armes au sein du domaine Jean-Yves Bizot à Vosne-Romanée et défend une approche naturelle de la viticulture. Chaque année, la communauté urbaine se verra attribuer 2000 bouteilles sur lesquelles elle apposera ses propres étiquettes valorisant un vin produit à Dijon.

Le domaine de la Cras sera également complémentaire du technopôle agro-environnemental AgrOnov, dont les travaux de construction ont été officiellement lancés à Bretenière. Sur ce site de 20 hectares acquis par le Grand Dijon en 2010 auprès de l’Inra, seront menés des travaux de recherche expérimentale sur l’agriculture de demain, confrontée à la double exigence d’être à la fois productive et vertueuse. Le Grand Dijon s’est entouré de l’expertise de l’Inra, de l’université de Bourgogne et de sa filiale de valorisation de la recherche (Welience), de Vitagora ou encore des chambres d’agriculture pour élaborer ce projet unique en son genre en Europe et qui va conforter Dijon comme fer de lance en matière d’agriculture, d’agronomie, de goût, de nutrition et de santé.

Et enfin,  cette acquisition du domaine de la Cras s’inscrit dans la volonté du Grand Dijon de préserver la ceinture verte qui entoure l’agglomération, de veiller au maintien de l’agriculture périurbaine et de soutenir les filières courtes, conformément au plan énergie climat illico² de l’agglomération et à la volonté de Dijon de devenir une référence écologique en France.

 Voir le plan d'accès
 Voir le plan de situation
 Voir le dossier consacré au domaine de la Cras, Le Grand Dijon n° 33, février 2014