le Grand Dijon
Découvrir
 Economie
 Déplacements
 Environnement [Déchets-Eau-En...
 Urbanisme & Habitat
 Cohésion sociale et territoria...
 Enseignement & Recherche
 CarteCulture Etudiants
 Sport - Culture
 Le musée des Beaux...
 Dijon, capitale sp...
 La piscine olympiq...
 Le stade de foot G...
 Le stade d'athléti...
 Le complexe multis...
 Soutien au clubs p...
 Zénith Dijon
 Complexe funéraire
 N.T.I.C.
 Europe et International
A votre service
Divia
Piscine
Latitude 21
Site Trions Nos Dechets
Zenith Dijon
Dijon

Liens
Documents
Chiffres clés
Contact
Cartographie


sam. 3 décembre 2016
 
Regards sur ...  
  Accueil / Découvrir / Sport - Culture / LE COMPLEXE MULTISPORT DU GRAND DIJON (ASPTT)
 
  Le complexe multisport du Grand Dijon (ASPTT) / Historique
 Le complexe sportif du Grand Dijon (ASPTT)> Historique <

 

ASPTT DIJON, 50 ans d'histoire, par Michel MUGNIER

 

L'ASPTT DIJON a été créée en 1946.

Après la seconde Guerre mondiale, le Haut Commissariat à la Jeunesse recommande une heure de culture physique par semaine aux jeunes agents de la Fonction Publique ; les premiers adhérents de l'ASPTT sont là. Faute de locaux adaptés, c'est sur le toit de l'Hôtel des Postes qu'ont lieu les séances de gymnastique !
En cette année 1946, lorsque les dirigeants de l'ASPTT se réunissent -Messieurs MOUFFRON, PAUSET, LATHULIERE, HARMITTE, GILLES, GUENON, et André VERCEY toujours actif dans l'Association-, l'ASPTT compte 150 sociétaires qui pratiquent l'athlétisme, le basket-ball, le football et les boules lyonnaises.

Se doutaient-ils alors, ces pionniers, que cinquante ans plus tard, l'ASPTT DIJON proposerait 20 disciplines à plus de 4000 pratiquants, dont 1800 ont moins de 18 ans ? Car rapidement, de nouvelles disciplines sont créées dont le handball en 1949. Et lorsque au hasard d'un compte rendu, nous consultons la composition de l'équipe des débuts, il y a de quoi rêver : Claude HENNEQUIN, Léo RICCI, Albert DUTIN, Guy RUFFENAC !...

Dès sa création en 1954, la section natation qui profite de la piscine du Carrousel, unique piscine à DIJON à cette époque, est très active. Les Dijonnais ont encore en mémoire les ballets nautiques, les relais géants, 100 fois 100 m qui attirent un public très nombreux.

Devant le développement de l'ASPTT, la municipalité de DIJON, avec laquelle notre Association entretien déjà des rapports privilégiés, prête à l'ASPTT le Stade de la Maladière. C'est dans ce stade que les plus anciens basketteurs, handballeurs et volleyeurs forgeront leurs premiers souvenirs.

De nombreuses autres sections voient le jour : le ski et la pétanque en 1962, le tennis de table en 1965, l'escrime en 1966, sous l'impulsion de Saura YANELLI qui sera le 1er Maître d'Armes féminin français, le canoë kayak en 1968 et la voile en 1970. Parmi les activités de cette époque, le volley-ball, créé en 1954, obtient ses premiers titres de gloire, sous l'autorité d'un entraîneur d'exception : Yves VANPOULLE. L'équipe féminine joue en National 1 et compte dans ses rangs plusieurs joueuses internationales : Marie-Claude MOUILLERON, Christiane SCHNEIDER, Henriette NOZZI.

Bientôt, l'ASPTT se trouve vraiment à l'étroit au Stade de la Maladière. L'idée de la construction d'un Stade ASPTT prend corps. Jacques MARETTE, Ministre des PTT, vient de mettre en place les plans d'équipements sportifs permettant le financement d'infrastructures sportives, avec la participation du Ministère de la Jeunesse et des Sports à hauteur de 25%.

Les dirigeants de l'époque et en particulier, André VERCEY, Secrétaire Général, se mettent à la recherche d'un terrain. Ils le trouvent à Saint Apollinaire.

On a peine à imaginer aujourd'hui la ténacité et la somme d'efforts qu'il a fallu pour instruire les dossiers d'autorisation : ce terrain, marécageux par endroit, est traversé par une conduite de gaz gros débit et comprend en son milieu une balise aérienne militaire !... Qu'à cela ne tienne ! Sous la présidence de Léopold LAPORTE, qui lève tous les obstacles, la construction d'un Centre Sportif ASPTT, est inscrite au 4ème Plan d'Equipement Sportif. Les travaux commencent bientôt sous la conduite de l'architecte Paul CHAUDRONNEREY, et le 23 juin 1970, le Bien Public peut titrer "l'ASPTT enfin chez elle".

Dans cette salle flambant neuve, le volley-ball féminin donne sa pleine mesure. Aujourd'hui, cette équipe, nécessitant un budget trop élevé, a quitté l'ASPTT. Une bande de copains a pris leur place ... sur le terrain en Nationale 3 en attendant la montée.

Mais une autre activité se développe alors : le handball masculin sous l'autorité de Claude BAROUDEL et grâce au travail inlassable et sérieux de Marcel MARCHAND, une équipe de jeunes joueurs talentueux : les frères LONDECHAMP, Pierre GARNIER, Gérard VERNOY, hissent l'équipe en National. De très grands joueurs, comme le regretté Alain GRIFFON, puis plus tard Bernard MOREL, tous deux internationaux, participeront à l'épopée du handball ASPTT. Aujourd'hui, les forces vives du Handball masculin Dijonnais se sont regroupés dans un nouveau club : le Dijon Bourgogne Handball.

Par une belle journée du printemps 1965, quand André ROUSSEY, André VERCEY et André MACCARIO font le choix de l'emplacement définitif du chalet ASPTT aux Rousses dans le Jura, ils font le bon choix ! Le site est exceptionnel, à proximité des pistes de ski alpin et au coeur des pistes de ski de fond. Situé sur la route du Col de la Faucille, l'accès y est facile et l'enneigement le plus important du Jura. A une époque où le ski était réservé à quelques privilégiés, combien de jeunes agents des PTT ont-ils pu s'initier à ce sport sous les conseils de Jean-Claude VINCENT et de Pierre PROST. Aujourd'hui le chalet, entièrement rénové et agrandi, reçoit les enfants et parfois même les petits enfants de ces pionniers de la glisse.

Dès sa création, l'ASPTT DIJON adhère à l'UNION des ASPTT de France et d'Outre Mer, qui vient d'être créée par Robert VEYSSIERE. Notre Association est active au sein de l'Union tant au niveau des structures que des compétitions. En 1994, l'ASPTT DIJON participe au Premier Jeux Nationaux des ASPTT qui regroupent à Orléans, près de 5000 athlètes des ASPTT : fête du sport grandiose et inoubliable. Cette année, les cyclotouristes et l'équipe de pétanque remportent le critérium national inter ASPTT de leur discipline.

La construction des vestiaires-tribune du terrain de football en herbe, en 1980, a incontestablement contribué à dynamiser la section qui s'est installée et reste au plus haut niveau régional. Par ailleurs, elle a su créer un climat interne solidaire par l'organisation d'une très grande manifestation sportive : le Tournoi international Pupilles de football en salle, cher à Michel GALLOT. Qui n'a pas assisté à ces rencontres entre jeunes des banlieues dijonnaises et des clubs européens prestigieux (Milan, Servete de Genève, Benfica de Lisbonne) ne peut mesurer l'intérêt de tels rassemblements.

Lorsqu'en juin 1980, Gaston LIMBARDET est venu proposer de courir le semi marathon de l'ASPTT à travers les rues de la ville -le premier "Courir pour une fleur" passait dans la cours d'honneur de la Mairie- les courses sur route n'en étaient qu'à leur balbutiement. Avec le soutien de la municipalité dijonnaise et le partenariat de Carrefour, cette épreuve est devenue l'épreuve la plus populaire de la région et regroupe chaque année près de 2000 adeptes de la course à pied.

Si l'on parle tennis à l'ASPTT, un nom vient immédiatement à l'esprit, celui de Robert CUISSARD. Président fondateur de la section en 1972, Robert vit le tennis avec passion. Il est à l'origine, en 1981, de la construction de la salle qui, et cela mérite d'être signalé, a été financée sans subvention, hormis une aide du Ministère de la Jeunesse et des Sports et de la Fédération Française de tennis dans le cadre de l'opération "5000 courts". Après avoir formé de très nombreux joueurs, -souvent les meilleurs régionaux de leur catégorie-, la consécration pour notre section : Jérôme GOLMARD (84ème mondial) sélectionné dans l'équipe de France de Coupe DAVIS.


Depuis quelques années, des sections de loisirs sportifs se sont développées à l'ASPTT : Gymnastique Volontaire et Cyclotourisme en 1976, Golf et Montagne Loisirs en 1989, Randonnée en 1993. Le cyclotourisme qui est une activité très recherchée par des adhérents de tout âge et de tout niveau, a donné naissance à la section cyclisme qui est en pleine progression sportive : David DUFOSSE, entraîné par Michel ROYER, vient de battre le record de l'heure au vélodrome de DIJON, record détenu par Georges DAUTEL depuis ... 1946.

En 1991, lors de la présidence de Jean-Claude JACQUET, l'ASPTT a été contrainte de définir une politique sportive adaptée aux problèmes rencontrés, qui tranchait avec la tradition. Il était nécessaire de faire face à la demande de plus en plus importante de sports loisirs d'une part, et à se positionner face à la "professionnalisation" des sports collectifs. Dans le même temps, la municipalité dijonnaise souhaitait, pour éviter la dispersion des subventions, regrouper les meilleurs par discipline.
L'ASPTT a fait le choix, pour maintenir un sport de haut niveau, de privilégier l'Escrime et le Canoë Kayak, disciplines fortes de notre Association, pour lesquelles il n'existe pas de club dijonnais concurrent. Dans le même temps, une attention particulière a été accordée aux activités loisirs qui regroupent aujourd'hui plus de 60% des 4000 adhérents de l'ASPTT.

De fait, la section escrime de l'ASPTT se place parmi les meilleurs clubs français, derrière les clubs de la région parisienne. De très nombreux titres de champions de France, et le niveau international atteint par Laurent COUDERC, Elsa GIRARDOT, Yann STRAUSS, Caroline THOUAN, entre autres, viennent récompenser les efforts faits de longues dates par Maîtres Idir BOUFERGUENE, Jean-Pierre HARBELOT, et plus récemment, Pascal YANELLI et Arnaud VIEL.

Le Canoë Kayak créé en 1968 a très rapidement obtenu de brillants résultats par Michel PERNICE, champion de France de 72 à 77 et champion du monde à Sofia en 1977, et Sylvaine DELTOUR, championne de France de 74 à 76. Après un passage à vide de quelques années, cette section reste aujourd'hui un des tout meilleur club français, les champions actuels ayant pour nom : Sylvain HOYER, Philippe AUBERTIN, Isabelle BOULOGNE, Christophe ROUFFET, Frédéric PINATON, Nathalie KOENDERS et Séverine LOYAU, tous internationaux


Et s'il nous fallait marquer la continuité de notre Association, le Canoë Kayak avec Sylvaine DELTOUR et Séverine LOYAU nous en donnent l'occasion : Sylvaine DELTOUR a participé aux Jeux Olympiques de Montréal en 1976, Séverine LOYAU a gagné son billet pour les Jeux Olympiques d'Atlanta 1996.