le Grand Dijon
Découvrir
 Economie
 Déplacements
 Environnement [Déchets-Eau-En...
 Accueil
 Déchets
 Energie
 Eau
 Qualité de la vi(l...
 Chiffres clés envi...
 Etudes et doc
 Urbanisme & Habitat
 Cohésion sociale et territoria...
 Enseignement & Recherche
 CarteCulture Etudiants
 Sport - Culture
 Complexe funéraire
 N.T.I.C.
 Europe et International
A votre service
Divia
Piscine
Latitude 21
Site Trions Nos Dechets
Zenith Dijon
Dijon

Liens
Documents
Chiffres clés
Contact
Cartographie


lun. 5 décembre 2016
 
Regards sur ...  
  Accueil / Découvrir / Environnement [Déchets-Eau-Energie] / QUALITÉ DE LA VI(LL)E
 
  Qualité de la vi(ll)e / L’air
 J'agis pour la biodiversitéPrévention des risques d'inondation de l'Ouche
 Le guide du bon jardinier> L’air <
 Installation de ruchesLe bruit
 Les sentiers du Grand Dijon

Préserver la qualité de l’air est l’affaire de tous !

En combinant tram, écoquartiers et réseau de chaleur, le Grand Dijon souhaite atteindre concrètement les objectifs fixés par l'Union Européenne, les « 3 fois 20 » pour 2020.

  • réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre
  • augmenter de 20% l'efficacité énergétique
  • atteindre 20% d'énergies renouvelables dans notre mix énergétique

En matière de logement, dans ses grands équipements, du Zénith à la piscine olympique, du centre de tri des déchets aux Ateliers tram-bus, le Grand Dijon maximise le recours aux énergies renouvelables. Et pour réduire le recours aux énergies tout court, l'agglomération facilite les travaux visant à obtenir des économies d'énergie en matière d'habitat, elle soutient les Plans de Déplacements d'Entreprise, développe l'offre de transports en commun et favorise les modes de déplacements doux. Mais rien ne serait possible sans une participation active de ses habitants.
 

Le plan de protection de l'atmosphère de Dijon et son agglomération

Dans les agglomérations de plus de 250 000 habitants, la réglementation impose l'élaboration par l’État d'un Plan de Protection de l'Atmosphère (PPA). Un tel plan a ainsi pour objectif de définir des actions ayant pour but de réduire les émissions de polluants atmosphériques et de maintenir ou ramener dans la zone du PPA concerné les concentrations en polluants à des niveaux inférieurs aux normes fixées à l’article R. 221-1 du code de l’environnement.

Il concerne les quinze communes suivantes : Chenôve, Chevigny-Saint-Sauveur, Daix, Dijon, Fontaine-lès-Dijon, Longvic, Marsannay-la-Côte, Neuilly-lès-Dijon, Ouges, Perrigny-lès-Dijon, Plombières-lès-Dijon, Quetigny, Saint-Apollinaire, Sennecey-lès-Dijon et Talant.

 Téléchargez le PPA de Dijon - Janvier 2014
 Téléchargez le PPA de Dijon - Annexes - Janvier 2014
 Téléchargez le PPA de Dijon - Résumé non technique - Janvier 2014
 Téléchargez l' arrêté préfectoral portant approbation du PPA de Dijon - 6 mai 2014
 

Atmosf’air Bourgogne

Ses missions : surveiller la qualité de l'air à l'aide de stations fixes de mesures ; étudier les phénomènes de la pollution atmosphérique afin d'améliorer les connaissances dans ce domaine ; prévenir la population de l'influence des comportements individuels sur notre qualité de l'air par l'intermédiaire de campagnes de vulgarisation ; informer le grand public sur la qualité de l'air et son évolution et alerter les autorités en cas de pics de pollution.

Les équipes d'ATMOSF'air BOURGOGNE se situe au :
76-78 avenue Victor Hugo – 21000 Dijon
Tél. 03 80 38 92 31
Fax. 03.80.36.22.17
Mail : contact@atmosfair-bourgogne.fr
Blog : www.triportair.wordpress.com 
Le site Atmosf'air Bourgogne, suivre le lien


Les principaux polluants de l’air que nous respirons proviennent généralement des transports routiers, du chauffage domestique et des industries. Une mauvaise conjoncture liée aux conditions atmosphériques peuvent aggraver la situation : un vent faible, un fort ensoleillement…Si la circulation automobile est dense, un pic de pollution peut être atteint. Les principaux polluants qui ont des effets préjudiciables sur notre santé et notre environnement sont les suivants :

  • le monoxyde de carbone (CO)
    Il est essentiellement produit par les véhicules au ralenti, au dysfonctionnement des chaudières. Gaz toxique, il perturbe l’absorption de l’oxygène par l’organisme et provoque parfois des maux de tête et des nausées.
  • les particules PM10, dégagées par les véhicules diesel ainsi que par la sidérurgie et la cimenterie
    Elles sont si petites qu’elles parviennent à s’immiscer profondément dans nos poumons et provoquent des irritations, allergies et sont cancérigènes.
  • les véhicules et le chauffage rejettent des particules d’oxydes d’azote (NOX)
    Elles irritent la gorge et peuvent être à l’origine de crises d’asthme.
  • le dioxyde de souffre (SO2) produit par le chauffage et les industries.
  • l’ozone (O3) obtenu par la transformation des NOX et COV sous l’action du soleil.