le Grand Dijon
Découvrir
 Economie
 Les missions
 Dijon ville capita...
 Dijon développemen...
 Guichet unique
 Instalisy
 Vitagora
 Secteurs d'activit...
 Activité en chiffr...
 Les zones d'activi...
 Etudes et doc
 Déplacements
 Environnement [Déchets-Eau-En...
 Urbanisme & Habitat
 Cohésion sociale et territoria...
 Enseignement & Recherche
 CarteCulture Etudiants
 Sport - Culture
 Complexe funéraire
 N.T.I.C.
 Europe et International
A votre service
Divia
Piscine
Latitude 21
Site Trions Nos Dechets
Zenith Dijon
Dijon

Liens
Documents
Chiffres clés
Contact
Cartographie


sam. 10 décembre 2016
 
Regards sur ...  
  Accueil / Découvrir / Economie / LES ZONES D'ACTIVITÉS
 
  Les zones d'activités / Le parc d'activités de Beauregard
 Des terrains pour accueillir les entreprisesL'écoparc Dijon Bourgogne
 Marché de l'agro> Le parc d'activités de Beauregard <
 Technopôle AgronovClemenceau, City à la dijonnaise
 Le Parc ValmyExtension Capnord
 L'écopôle ValmyParc d'activités CapNord
 Le Parc Mazen-Sully

Parc d'activités de Beauregard
situé sur les communes de Longvic et Ouges
 
Le projet d’extension de la zone industrielle de Longvic sur 80 hectares dans le secteur Beauregard est pour l’instant suspendu. L’annonce de la fermeture de la base aérienne 102 va en effet permettre de libérer des terrains, sur lesquels il pourrait être envisagé de déployer un pôle économique. Les études viennent d’être engagées.
 
Ce projet, dénommé ZAC «Parc d'activités de Beauregard» se veut emblématique du renouveau de l'aménagement des parcs d'activités, en intégrant dès sa conception une forte dimension qualitative et environnementale, afin de proposer aux publics amenés à le fréquenter un cadre attractif, écologique, agréable et accessible par tous modes de déplacements.

Situation géographique

Situé à cheval sur les communes de Longvic (environ 38 ha) et Ouges (environ 44 ha), le Parc d'Activités Beauregard est délimité au nord par la voie ferrée Dijon-St-Amour, à l'ouest par l'autoroute A 311 et la rocade Est, à l'est par la route de Seurre et au sud par le hameau de Domois sur la commune de Fenay. Il se positionne ainsi stratégiquement en entrée Sud de l'agglomération dijonnaise en lien avec les grandes infrastructures autoroutières (rocade de Dijon, A31, Lino, A38) et routières (RD 122A et 996).

Il bénéficiera de la gare de triage de marchandises de Perrigny-Gevrey avec la plateforme de transport combiné rail-route, nommée Terminal Dijon Bourgogne, offrant une capacité de traitement de 50 000 containers par an.

Le projet

Le site de Beauregard (environ 82 ha brut)  bénéficie d’un contexte économique local favorable : un tissu économique dynamique qui s’est développé au Sud de l’agglomération :

  • la zone d’activités Dijon-Longvic (325 ha) ;
  • la zone d’activités Dijon-Chenôve (122 ha) :
  • la zone commerciale de Chenôve-Marsannay (44 ha).

Au vu de ce contexte et par rapport aux offres foncières, le Parc d’Activité de Beauregard se situe donc dans une gamme de produits qui concerne l’activité industrielle et artisanale (entreprises de BTP ou satellites, location de matériels, entrepôts, fournisseurs de matériaux, services commerciaux spécifiques, ateliers mécaniques, ...) et vient en complément de la zone d’activités Dijon-Longvic.

Les objectifs et enjeux

Ce parc d'activités répond à plusieurs objectifs majeurs adoptés dans le dossier de création de la ZAC, à savoir :

  • la nécessité de proposer une nouvelle offre foncière significative pour l'implantation d'activités industrielles et artisanales ;
  • pérenniser, renforcer et développer l'emploi à l'échelle de l'agglomération ;
  • allier qualité urbaine et paysagère

Les principes du projet urbain traduisent ces lignes directrices et mettent en œuvre les principes définis par le Plan d'Aménagement et de Développement Durable (PADD) des Plan Locaux d'Urbanisme (PLU). Ils respectent aussi les orientations et prescriptions du schéma de cohérence territoriale (SCOT).

Il est conçu pour répondre à un triple enjeu :

  • le développement économique en offrant aux entreprises des parcelles allant de 1 000 m2 pour les plus petites à 50 000 m2 pour les plus grandes tout en conservant une évolutivité dans la répartition initiale et tout cela avec une accessibilité maximale depuis les infrastructures existantes ;
  • le développement urbain de qualité en complétant l'aménagement de cette partie de territoire ;
  • l'engagement en faveur de l'environnement et de la biodiversité en intégrant notamment dans le projet des noues paysagères pour la gestion des eaux pluviales, et en apportant un soin particulier au traitement des franges notamment à proximité du Fort de Beauregard ;

L'aménagement du projet sera échelonné par phases autonomes et cohérentes, de manière à s'adapter avec souplesse aux aléas de la conjoncture économique et de la commercialisation des terrains. Il prévoit la construction à terme de 350 000 m2 de surface de plancher en deux phases elles-mêmes découpées en tranches afin de mieux répondre aux besoins.

___________________________________________________________________________________

Savoir +

Téléchargez le panneau de concertation :
 Le développement économique 
 Le site et le contexte 
 Le principe d'aménagement Urbain 
 Les déplacements et le stationnement 
 Qualité environnementale du projet

Téléchargez l'avis de l'autorité environnementale relatif à l'étude d'impact :
 Avis de l'autorité environnementale
___________________________________________________________________________________