le Grand Dijon
Regards sur ...
 Institution
 Territoire & Attractivité
Découvrir
 Economie
 Déplacements
 Environnement [Déchets-Eau-Energie]
 Urbanisme & Habitat
 Cohésion sociale et territoriale
 Enseignement & Recherche
 CarteCulture Etudiants
 Sport - Culture
 Complexe funéraire
 N.T.I.C.
 Europe et International
A votre service
 Infos pratiques
Divia
Piscine
Latitude 21
Site Trions Nos Dechets
Zenith Dijon
Dijon

Liens
Documents
Chiffres clés
Contact
Cartographie


sam. 10 décembre 2016
  Accueil / Archives / Vivre dans... Le Grand Dijon / Vivre ensemble / AU QUOTIDIEN
 
 LA DYNAMIQUE COMMUNAUTAIRESe cultiver
 BougerConsolider entreprendre et développer
 > Protéger et valoriser <S'ouvrir et rayonner
 EquiperInnover
 Insérer et prévenirRespirer

 

Aujourd’hui, qualité de l’environnement et qualité de vie forment un couple indissociable : préserver l’un, c’est promouvoir l’autre.

La Commuanuté de l'agglomération dijonnaise assume cette ambition. Parmi ses nombreux projets, ceux visant à renforcer le « poumon vert » de l’agglomération :
notre manière de « bâtir les villes à la campagne » !

Vers une charte de l’écologie urbaine
Chacun sait qu’il est urgent de réconcilier la vie urbaine avec l’environnement. Le temps est venu d’aménager la ville et l’agglomération en prenant en compte l’écologie et le développement durable.
C’est pourquoi la protection de l’environnement est un des enjeux majeurs du contrat d’agglomération : une charte d’écologie urbaine et de développement durable sera élaborée en priorité afin de permettre à chaque acteur de l’environnement - ­ collectivités territoriales, Etat, associations, acteurs économiques - d’inscrire ses actions ou projets dans une vision d’ensemble.
Cette charte de l'Envirronement, conçue comme un outil de dialogue, a permis d’associer les citoyens au plan pluriannuel d’actions qu’elle a identifié. Le contrat d’agglomération 2002/2006 à permis  au Grand Dijon de conduire des projets stratégiques en lien avec ses habitants.

Eaux et déchets
Le « plan bleu » vise, en matière d’eau :

  • à assurer la ressource,
  • à épurer les eaux en respectant le milieu naturel,
  • à protéger la nappe phréatique de Dijon Sud.

Enjeu également décisif, celui de la gestion des déchets avec la mise en place d’une politique active :

  • mise aux normes l’usine d’incinération des ordures ménagères,
  • poursuivre l’extension de la collecte sélective des déchets,
  • réaménager le centre d’enfouissement technique.

Autres objectifs : aider à la réalisation d’une plate-forme de tri des déchets pour le bâtiment et les travaux publics, installer un dispositif de co-génération à l’usine d’incinération.
Dans une sorte d’effet boule de neige, les autres actions environnementales découlent des mêmes principes : préservation de la qualité de l’air - ­ bus et véhicules de collecte des déchets aux nuisances réduites, énergie alternative pour les bus de la STRD (gaz naturel ou électricité), développement du réseau Atmosf’air, promotion des énergies renouvelables - ­, protection contre les nuisances sonores...

Poumon vert
Bien sûr, tout cela ne pourra se réaliser que si cette politique environnementale est accompagnée de mesures accentuant l’attractivité de l’agglomération, notamment en renforçant son « poumon vert » : parc nord-ouest, plateau de Chenôve et Marsannay-la-Côte, parc du temps libre, sentiers de pays, jardins familiaux, valorisation des entrées de ville.
Conjointement une vraie politique d’intervention foncière sera développée, prenant en compte la future arrivée du TGV Rhin-Rhône dans une gare urbaine, la création de nouveaux quartiers d’habitat.
Avec finalement, le sentiment d’habiter une agglomération... idéale !