le Grand Dijon
Regards sur ...
 Institution
 Territoire & Attractivité
Découvrir
 Economie
 Déplacements
 Environnement [Déchets-Eau-Energie]
 Urbanisme & Habitat
 Cohésion sociale et territoriale
 Enseignement & Recherche
 CarteCulture Etudiants
 Sport - Culture
 Complexe funéraire
 N.T.I.C.
 Europe et International
A votre service
 Infos pratiques
Divia
Piscine
Latitude 21
Site Trions Nos Dechets
Zenith Dijon
Dijon

Liens
Documents
Chiffres clés
Contact
Cartographie


lun. 5 décembre 2016
  Accueil / Archives / Vivre dans... Le Grand Dijon / Vivre ensemble / AU QUOTIDIEN
 
 > LA DYNAMIQUE COMMUNAUTAIRE <Se cultiver
 BougerConsolider entreprendre et développer
 Protéger et valoriserS'ouvrir et rayonner
 EquiperInnover
 Insérer et prévenirRespirer

Dans une communauté de vie comme l’agglomération dijonnaise, les anciennes délimitations administratives répondaient de plus en plus mal aux besoins nouveaux qui se font jour sans cesse.
En instituant une zone de compétence élargie à notre agglomération, le Grand Dijon s'est donné les moyens fonctionnel, humain et financier de répondre aux nouveaux besoins, d’aujourd’hui et de demain.
Dans le processus conduisant à la signature du Contrat d’agglomération (voir les objectifs de ce Contrat plus bas), la phase préliminaire de recensement des besoins s’est réalisée par une large concertation des différentes collectivités locales. Le Contrat d'agglomération une fois signé, c’est son existence même qui a ouvert les possibilités de financements multiples pour les projets d’agglomération : grâce au concours de l’Etat, de la Région Bourgogne, du Département de la Côte d'Or, ainsi que dans le cadre de ce Contrat mais aussi dans celui d'autres conventions, notamment avec la Caisse des Dépôts et Consignations ou d'autres partenariats.
Ainsi, c’est un peu comme si tous prenaient en considération – et en charge – les besoins de chacun… et au bénéfice de tous. L’évidence de cette nécessaire solidarité à l’échelle de l’agglomération n’est plus à démonter. Encore fallait-il la mettre en œuvre.

Ce dossier concerne les objectifs du Contrat d'agglomération mis en oeuvre par la Communauté d'agglomération dès 2001. De nombreux projets au fil des ans ont vu le jour dans tous les domaines de compétences du Grand Dijon.

Pour n'en citer que quelques-uns :
Dans le domaine du Développement économique : la création de nouvelles zones d'activités, la mise en place de nouveaux dispositifs pour l'accueil et l'accompagnement des entreprises, le soutien à la recherche, à l'emploi, etc.

Dans le domaine des Déplacements : La restructuration du réseau de transports urbains, en favorisant les transports dits alternatifs ou en mode doux. Le transport des personnes à mobilité réduite (Diviaccès). La création d'une navette gratuite en centrre-ville (Diviaciti). La multimodalité avec la rénovation du parvis de la gare Dijon-ville. La création de parkings-relais. La création de pistes et voies cyclables avec la mise en place d'un dispositif de location de vélo (Vélodi). Les études puis la concrétisation du projet de construction de 2 lignes de tramway, soit 20 km. Etc.

Dans le domaine de l'Environnement : La mise en place du tri sélectif. La régulation des collectes (déchets ménagers, recyclables, verre, déchets verts, encombrants...). Une Charte de l'Environnement. Un guide Eco-citoyen. La remise aux normes de l'Usine de traitement des déchets ménagers, avec la mise en service d'un turbo-alternateur. La construction d'un Centre de tri, des déchetteries, d'une Unité de traitement des déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI), la création d'une Maison de l'architecture et de l'environnement (Latitude21). Mais encore, la construction et la mise aux normes des stations d'épuration ; la révision des réseaux d'alimentation en eau. La mise en oeuvre d'un Plan climat...

Dans le domaine de l'Urbanisme et de l'Habitat : La Rénovation urbaine des quartiers Politique de la ville. La révision des POS en PLU. L'Eco-Plu de Dijon. L'aménagement urbain avec la création de nouveaux quartiers, et plus particulièrement d'éco-quartiers. La mise en place de dispositifs d'aides à l'habitat. De grand projets d'équipements dorénavant accessibles à tous : Le Zénith-Dijon - le stade d'athlétisme Colette Besson - le Grand Stade - la Piscine Olympique... Et, dans un domaine particulier, - mais qui nous concerne tous (!), le complexe funéraire (crématorium de l'agglomération dijonnaise et cimetière intercommunal). Une politique foncière innovante grâce à la création d'un Etablissement public foncier local (EPFL). Etc.

Dans le domaine de l'Enseignement supérieur : Les conventions de partenariat avec les Etablissements d'Etudes supérieures : 2 Conventions UniversCités, avec l'Université de Bourgogne. L'arrivée à Dijon du 1er cycle européen Sciences-Po. La Carteculture étudiants. La restructuration de l'Esplanade Erasme, coeur du campus. Etc.

Dans le domaine de la Politique de la ville : La création et la mise en place de nombreux dispositifs de soutiens, d'aides et de solidarité, à l'accompagnement, à l'insertion, à l'emploi. Les actions en faveur du logement, de l'insertion, de l'emploi. Le Renouvellement urbain. La mise en place de mixité sociale inter-quartiers. Les Contrats et Projets Urbains de Cohésion Sociale, la Gestion urbaine de proximité, le dispositif "Projets de réussite éducative", les Correspondants de nuit. Etc.

La liste est longue et n'est pas exhaustive. Il n'est que de considérer les quelque 2000 pages de ce site pour s'en laisser convaincre.

LE CONTRAT D'AGGLOMERATION :

L’objectif du Contrat d’agglomération, s’est articulé autour de trois axes privilégiés. Ces trois axes, malgré la clôture de ce Contrat, sont et restent toujours d'actualité :

  • développer un cadre de vie convivial, innovant et respectueux des identités, afin que chacun puisse "se sentir bien dans sa ville" grâce à un ensemble d’équipements et de services d’agglomération (sportifs, sociaux, culturels, de santé, etc.), des espaces publics de qualité, des logements adaptés aux besoins des ménages, des quartiers "renouvelés", une sécurité assurée quotidiennement,
  • stimuler un développement partagé et durable, c’est-à-dire anticiper sur les moyens de répondre aux besoins présents et futurs des habitants de l’agglomération, avec une stratégie d’intervention foncière, une politique de valorisation de l’environnement et des espaces de loisirs, d’optimisation des déplacements urbains,
  • face aux défis des temps modernes où l’ouverture des économies et des sociétés est aussi synonyme de concurrence et de mondialisation, il est également indispensable de promouvoir l’attractivité de l’agglomération dijonnaise et son ouverture sur l’extérieur. Il s’agit de renforcer la position géostratégique de l’agglomération, de tisser des liens avec d’autres territoires, de stimuler les initiatives et l’innovation dans les domaines des communications, de l’économie, de la recherche, de l’environnement, des déplacements, du social, de la culture...