le Grand Dijon
Regards sur ...
 Institution
 Territoire & Attractivité
Découvrir
 Economie
 Déplacements
 Environnement [Déchets-Eau-Energie]
 Urbanisme & Habitat
 Cohésion sociale et territoriale
 Enseignement & Recherche
 CarteCulture Etudiants
 Sport - Culture
 Complexe funéraire
 N.T.I.C.
 Europe et International
A votre service
 Infos pratiques
Divia
Piscine
Latitude 21
Site Trions Nos Dechets
Zenith Dijon
Dijon

Liens
Documents
Chiffres clés
Contact
Cartographie


jeu. 8 décembre 2016
  Accueil / Archives / Vivre dans... Le Grand Dijon / Vivre ensemble / AU QUOTIDIEN
 
 LA DYNAMIQUE COMMUNAUTAIRESe cultiver
 BougerConsolider entreprendre et développer
 Protéger et valoriserS'ouvrir et rayonner
 > Equiper <Innover
 Insérer et prévenirRespirer

 

Quels sont les besoins d’équipement de notre agglomération dans vingt ans ? Une enquête prospective lancée par le Grand Dijon apporte les éléments de réponse.

En matière sportive, une politique de grands équipements est en marche. Projet-phare, mais non le seul : la construction prochaine d’une piscine olympique couverte.

D'abord une piscine olympique
Si l’agglomération a de grandes ambitions d’équipements en matière de loisirs et de culture (Zenith), le sport est clairement affiché comme une priorité. Celle-ci est d’autant plus affirmée que le Comité régional olympique, appuyé par la Direction régionale des Sports, a lancé une enquête approfondie.
Objectif : dresser l’inventaire des équipements sportifs nécessaires et des services à rendre à la population pour les vingt années à venir !
Une des premières décisions du contrat d’agglomération relative aux équipements d’envergure nationale concerne l’un des grands manques de l’agglomération, réclamée comme une urgence : la construction d’une piscine olympique couverte.
Le contrat d’agglomération associe l’Etat à ce projet à hauteur de 4,6 millions d’euros sur 3 ans pour sa construction. Dans cette perspective à très court terme, on sait que les études à mener sont commencées, et qu’elles seront aidées tant par l’Etat (0,26 million) que par le Fonds national du Sport (FNDS). On sait aussi que le projet prend en compte une synergie possible et un rapprochement avec le Centre régional d’éducation physique et sportive (CREPS).

Un impact touristique positif
En poussant pour que ce projet important apparaisse dans le contrat d’agglomération et soit assez rapidement réalisé, le Grand Dijon souhaite bien sûr apporter une première réponse à ce problème d’équipements tout en réalisant de bonnes « économies d’échelle », répondre aux souhaits de la population, sachant que cette piscine olympique couverte (50 m) aura aussi un impact non négligeable sur le tourisme.

D’autres importants équipements sont d’ailleurs programmés, entre autres :

  • un centre d’entraînement de canoë-kayak sur le lac Kir,
  • une salle de gymnastique à Marsannay-la-Côte destinée à l’entraînement et aux compétitions,
  • un dojo de karaté concernant l’ensemble du Grand Est français.