le Grand Dijon
Regards sur ...
 Institution
 Territoire & Attractivité
Découvrir
 Economie
 Déplacements
 Environnement [Déchets-Eau-Energie]
 Urbanisme & Habitat
 Cohésion sociale et territoriale
 Enseignement & Recherche
 CarteCulture Etudiants
 Sport - Culture
 Complexe funéraire
 N.T.I.C.
 Europe et International
A votre service
 Infos pratiques
Divia
Piscine
Latitude 21
Site Trions Nos Dechets
Zenith Dijon
Dijon

Liens
Documents
Chiffres clés
Contact
Cartographie


sam. 10 décembre 2016
  Accueil / Archives / Vivre dans... Le Grand Dijon / Vivre ensemble / AU QUOTIDIEN
 
 LA DYNAMIQUE COMMUNAUTAIRESe cultiver
 Bouger> Consolider entreprendre et développer <
 Protéger et valoriserS'ouvrir et rayonner
 EquiperInnover
 Insérer et prévenirRespirer

 

Faciliter la création d’emplois constitue l’objectif primordial de la politique économique de la Communauté de l'agglomération dijonnaise.

Pour cela, de nouvelles zones d’activités seront créées dans l’agglomération. L’essor du tourisme sera également favorisé, ainsi que l’émergence de nouveaux produits et services de « l’économie solidaire ».

Une charte fédératrice pour une vision partagée et constructive
Dans un cadre de vie sans cesse amélioré, l’économie prendra une part capitale, ne serait-ce que par son rapport à l’emploi et donc à la vie sociale. Améliorer l’attractivité de l’agglomération est donc une priorité logique du contrat d’agglomération, que l'association Dijon-Développement s’emploie notamment à faire valoir.
Une charte du développement économique servira de fil conducteur à tous ceux qui s’occupent de développement jusqu’en 2006. Consacrée à l’ensemble des entités économiques présentes sur le territoire du Grand Dijon­ ou qui viendraient s’y installer ­, elle se déclinera en un certain nombre d’actions.

Audace, innovation et Observatoire de l’emploi
Il conviendra d’abord, bien entendu de bien identifier et de promouvoir (vite et bien) les vrais points forts de l’attrait de l’agglomération : c’est le b.a.-ba de tout : sortir Dijon et ses villes partenaires d’une certaine torpeur pour les faire connaître par leurs atouts, en France comme à l’étranger.
La charte prévoit également que des efforts importants soient consentis en matière de mise en place d’une « veille » économique et d’aide aux acteurs économiques pour qu’ils puissent prétendre aux financements européens. On ne pourra que se réjouir du projet de création d’un Observatoire de l’Emploi et des Métiers capable d’identifier les besoins émergents et les nouvelles opportunités.
Cette même charte fait aussi la part à l’innovation et à l’audace : tout sera fait pour soutenir les services et les produits de ce qu’on appelle aujourd’hui « l’économie solidaire ». De  même l’on n’hésitera pas à demander la réalisation d’une pépinière d’entreprises afin de bénéficier de l’effet incitateur (et financièrement intéressant) que ce genre de parc "clés en main" a sur les créateurs d’entreprises.

Une plus large cohérence territoriale
Ce vaste ensemble a évidemment le souci de l’emploi. C’est même sa priorité essentielle. Pour que cela fonctionne, la charte sera accompagnée d’une évolution du Service Urbanisme de la Communauté de l'agglomération dijonnaise : sur un territoire très élargi, avec des missions nouvelle, ce servie a besoin de voir renforcées ses missions de conception, d’études prospectives et territoriales ainsi que d’ingénierie du développement.
Cela devrait permettre, aussi, d’élaborer grâce au Service Urbanisme, un Schéma de cohérence territoriale (S.CO.T.) dont l’agglomération, qui jusqu’à maintenant faisait défaut à l’agglomération.