le Grand Dijon
Regards sur ...
 Institution
 Territoire & Attractivité
Découvrir
 Economie
 Déplacements
 Environnement [Déchets-Eau-Energie]
 Urbanisme & Habitat
 Cohésion sociale et territoriale
 Enseignement & Recherche
 CarteCulture Etudiants
 Sport - Culture
 Complexe funéraire
 N.T.I.C.
 Europe et International
A votre service
 Infos pratiques
Divia
Piscine
Latitude 21
Site Trions Nos Dechets
Zenith Dijon
Dijon

Liens
Documents
Chiffres clés
Contact
Cartographie


sam. 10 décembre 2016
  Accueil / Archives / Vivre dans... Le Grand Dijon / Protéger / L'EAU ET L'AGGLOMÉRATION
 
 L'eau source de vie, au coeur de notre vieEau Dijon : Le saviez-vous ?
 > La consommation : du bon usage de l'eau <



L’eau est donc chez nous un bien commun certes, mais c’est aussi, il ne faut pas l’oublier, un service tarifé. Maîtriser sa consommation, éviter les pollutions et surveiller sa facture : les trois objectifs sont intimement liés.
Par définition, l’eau potable est bonne à la consommation. L’eau du robinet peut donc être bue sans préjugé. Quelques conseils permettront de profiter au mieux de tous ses bienfaits.

Eau courante ne veut pas dire eau stagnante
Après avoir ouvert le robinet, laissez toujours l’eau couler quelques instants, voire quelques minutes, après une absence de plusieurs jours de votre domicile. Cela permet d’évacuer l’eau qui dort dans les canalisations et de consommer une eau vive et courante. Profitez de ce laps de temps pour utiliser ces premières eaux pour des tâches annexes : arroser les plantes, laver la vaisselle ou se nettoyer les mains… il n’y aura pas de pertes !

Quelques astuces pour boire la meilleure eau possible
Récupérez l’eau courante dans une bouteille, fermez et laissez reposer. Mettez au frais et consommez dans les deux jours. Il faut considérer l’eau comme un aliment frais à part entière qui donne le meilleur de lui-même si de bonnes conditions de conservation lui sont offertes. L’eau est fragile, sensible à la chaleur : le froid du réfrigérateur est un bon gardien et le bouchon de la bouteille évite que l’eau absorbe d’éventuelles odeurs déjà présentes dans le compartiment. Le repos permet à l’eau de se défaire des signes d’agitation dus au trajet dans les canalisations.

Proscrire l’utilisation de l’eau chaude du robinet en cuisine.
Elle n’utilise pas le même circuit que l’eau froide. Elle provient du ballon d’eau chaude et peut être source de bactéries.

Les petites fuites font les grands gaspillages.
Les petits gaspillages «innocents» représentent un surplus de consommation de 30 %.
Ces robinets mal fermés, aux joints trop vieux, laissent couler doucement mais sûrement près de 20 % de votre consommation d’eau par jour. Il serait si simple de s’assurer que l’eau ne coule pas ou de changer le joint défectueux et, pour finir, tellement plus économique de remplacer un robinet trop vieux pour faire correctement son travail. Evitez également de laisser couler l’eau en permanence pendant la séance du lavage de dents : réhabilitez ce bon vieux verre à dents ! Un robinet qui goutte c’est au moins 4 litres d’eau toutes les heures consommées pour rien…Une chasse d’eau qui fuit, c’est jusqu à 60 litres par heure qui s’ajoutent au compteur ! Le robinet ouvert pendant que vous vous brossez les dents, c’est 18 litres qui se sont écoulés !

Bain ou douche ?
Autre dépense en eau importante : le bain. Que les amateurs se rassurent, rien ne les empêche de se prélasser de temps en temps dans une baignoire avec leur canard en caoutchouc. Une douche consomme seulement 40 litres, un bain 200 litres soit cinq fois plus d’eau. Il suffit de distinguer l’usage fonctionnel et rapide du moment de pure détente, d’agir (et de consommer) raisonnablement. Pour l’option bain, évitez la mousse à outrance qui rend plus difficile le traitement des eaux usées.
Choisir les appareils domestiques et électroménagers les moins
gourmands

Préférer les modèles qui consomment moins d’eau.
20 litres pour un lave-vaisselle (alors que certains appareils dépensent 40 litres d’eau) ; 60 litres pour un lave-linge (les appareils les plus gourmands engloutissent jusqu’à 120 litres) : voilà des chiffres raisonnables et amplement suffisants. En conséquence, ne pas avoir une utilisation abusive, ne pas faire tourner des machines à moitié vides et surtout privilégier à l’achat le matériel aux normes écologiques. De même, alors qu’une chasse d’eau classique utilise entre 10 litres et 12 litres, la nouvelle génération de W.-C. propose des modèles à «double chasse» ne consommant que 7 litres d’eau.
 
Adopter une attitude écocitoyenne 
Privilégier les écolabels… Liquide vaisselle, gel douche, détergents, lessive ont leur version écologique, respectueuse de l’environnement, ne contenant ni phosphate ni décolorant.
Ne pas jeter les huiles de vidange, huiles ménagères et autres produits polluants dans le réseau des eaux usées ou dans un cours d’eau naturel. Les déchetteries de l’agglomération dijonnaise accueillent vos rebuts.

Arrosage et jardinage
Les restrictions estivales n’ont pas pour objectif de nuire à votre confort ou à votre plaisir. En cas de grosse chaleur, il s’agit avant tout de préserver notre capital d’eau à tous. Il existe quelques techniques qui permettront de faire face à cet impératif citoyen : l’utilisation de la binette, le paillage des arbres ou la réutilisation des eaux de gouttière.
Privilégier les engrais biologiques aux engrais chimiques et avoir aussi la main légère en ce qui concerne leur utilisation. Il est important d’établir une gestion pondérée et raisonnée. La plupart des problèmes rencontrés ne sont pas le fait de parasites ou de maladies mais de carences en éléments minéraux ou d’excès d’irrigation.

(Source guide écocitoyen)