le Grand Dijon
Regards sur ...
 Institution
 Territoire & Attractivité
Découvrir
 Economie
 Déplacements
 Environnement [Déchets-Eau-Energie]
 Urbanisme & Habitat
 Cohésion sociale et territoriale
 Enseignement & Recherche
 CarteCulture Etudiants
 Sport - Culture
 Complexe funéraire
 N.T.I.C.
 Europe et International
A votre service
 Infos pratiques
Divia
Piscine
Latitude 21
Site Trions Nos Dechets
Zenith Dijon
Dijon

Liens
Documents
Chiffres clés
Contact
Cartographie


mer. 7 décembre 2016
  Accueil / Archives / Tramway Le projet / PROJET TRAMWAY
 
 > Présentation projet tramway <la Maison du Tram
 Enquête publiqueLe matériel roulant
 Les travaux du tramLes ateliers exploitation & maintenance Tramway-Bus
 Hypothèses d'aménagementCharte emploi-formation 2010-2013
 Opération Ticket

Deux lignes de tramway sur fer traverseront l’agglomération dijonnaise fin 2012.

Les Grands Dijonnais qui se sont exprimés lors de la concertation publique y sont largement favorables. Pour les élus de la Communauté d'agglomération, qui ont entériné le projet d'un tramway pour le Grand Dijon, le 12 novembre 2008 à une très large majorité, cette réalisation est bien plus qu’un mode de transport moderne et écologique, c’est le fil rouge d’une mutation, déjà bien engagée, qui fera entrer la capitale de la Bourgogne avec force et atouts dans le XXIe siècle.

Le Grand Dijon prend ainsi acte, notamment de l'avis favorable de la Commission Nationale du Débat Public, en souhaitant saisir l’opportunité d’un appel à projets « Transports Urbains » lancé dans le cadre du Grenelle de l’Environnement.

Concernant le tracé du futur tramway du Grand Dijon qui desservira trois quartiers en renouvellement urbain, il a été décidé la construction immédiate de deux lignes soit 20 kilomètres, pour couvrir les trois axes prioritaires où se concentrent les plus fortes demandes de déplacements. Le tramway du Grand Dijon desservira ainsi plus d’une trentaine de stations dans un premier temps. Bien sûr, la mise en service de ces deux premières lignes impliquera naturellement une réorganisation du réseau de transport Divia, qui a prouvé tout l’intérêt de lignes à niveau élevé de service (Lianes). Les itinéraires des bus seront réaménagés, de manière à offrir une desserte toujours aussi performante de l’ensemble des quartiers et communes, complémentaire du service sur rail. Cette qualité accrue de l’offre de transport public sera une incitation forte à laisser de côté sa voiture pour les trajets intra-muros ; la place accordée à la voiture sur des axes qui lui étaient jusqu’à présent réservés sera de fait réduite.

Trois axes prioritaires

Le tracé, les stations

Futurs sites desservis

Par souci d’optimisation des coûts, une convention sans précédent, relative à un groupement de commande entre le Grand Dijon et la Communauté Urbaine de Brest en vue de l'acquisition de 52 rames de tramway (dont 32 pour l'agglomération dijonnaise) a, été signée le 27 novembre 2008 lors du 91e  Congrès de l'association des Maires de France, entre François Cuillandre, Président de Brest métropole océane, et François Rebsamen, Président du Grand Dijon.

* Pour faire des économies d'échelle, le tram du Grand Dijon aura le même design que celui de Brest dont l'habillage sera personnalisé.

Planning

Financement

Quelques chiffres

Le tramway

CHRONOLOGIE DESCENDANTE

Fin 2008 à mi 2009
Etudes détaillées
Localisation des stations, insertion du système de transports dans les rues concernées, études d'impact.
Un projet de TCSP, et a fortiori désormais de tramway, nécessite la réalisation d’études préalables approfondies, afin de minimiser les risques techniques et de maîtriser parfaitement le planning des travaux. Durant les années 2009 et 2010, les études et la concertation autour du projet ont été ainsi approfondies. Des relevés techniques ont en effet été lancés afin de valider certains points techniques : relevés topographiques, identification des réseaux souterrains existants, chiffrage des variantes, par ailleurs d'autres études complémentaires ont été réalisées.

1er trimestre 2009 :
Mise en place du dispositif les ateliers du tram
Ces ateliers du tram destinés aux élus, aux responsables de structures et d'associations d'intérêt général, interviennent dans trois champs principaux : la mobilité et la circulation urbaine, l'économie et le commerce, ainsi que dans le développement durable.

Informer, dialoguer, enrichir
Au-delà des objectifs attendus sur le plan des déplacements, le tram a pour ambition de transformer la ville, de tisser de nouveaux liens  entre les quartiers, les grands pôles de développement économique et urbain, de conforter une dynamique de croissance équilibrée et responsable.
Les ateliers du tram sont donc l'espace de ce dialogue constructif. Ces temps d'échanges et d'informations thématiques permettent de bâtir ensemble un projet qui soit le fil rouge d'une mutation bien engagée pour faire entrer la capitale de la Bourgogne avec force et atouts dans le 21e siècle. Il est prévu d'en organiser régulièrement tout le long des différentes phases de réalisation. Ils se dérouleront donc jusqu'à la réalisation du projet, fin 2012.

Expertise européenne
Le futur tramway du Grand Dijon bénéficiera de l’expertise européenne. La Communauté de l'agglomération dijonnaise s'est en effet engagée dans un projet européen intitulé TramStore21. Ce dernier mobilise quatre collectivités qui, d’ici à 2013, auront construit un nouveau dépôt pour leur tramway. Il s’agit, outre la capitale de la Bourgogne, des villes de Bruxelles (Belgique), Blackpool (Grande-Bretagne) et Rotterdam (Pays-Bas). Cette démarche s’inscrit également dans le cadre du programme européen Interreg. L’objectif est de concevoir des dépôts durables, grâce à un travail de réflexion commun permettant de dégager des solutions innovantes (intégration du dépôt dans l’environnement urbain, évaluation de son influence sur l’environnement, matériaux de construction innovants, organisation des processus et gestion des travaux). Le 22 janvier 2009 a été signée une convention de co-financement du programme de l'Union Européenne INTERREG IV B NWE du projet TramStore21, entre l'Union Européenne et le Grand Dijon, inaugurant ainsi une série de signatures de conventions de partenariat pour le financement du tramway (voir plus bas).

Appel à projets « Transports urbains »
En réponse à l'Appel à projets « Transports urbains » lancé par gouvernement suite au Grenelle de l'environnement, le dossier dijonnais a été présenté en janvier 2009 devant le groupement des autorités responsables des transports publics (GART). Suite à cet appel à projet, il  a été obtenu, le 30 avril 2009, une subvention de 47 millions d'euros.

Conventions de partenariat :
Le 22 janvier, puis les 30 avril, 26 juin, 15 septembre et 3 décembre 2009, enfin, les 7 janvier, 25 mars et 1er juillet 2010, le Grand Dijon a signé de nombreuses conventions de partenariat relatives notamment au financement du projet, ainsi, le 25 juin 2009, François Rebsamen, Président du Grand Dijon, a signé, avec Monsieur Augustin de Romanet, Directeur général de la Caisse des Dépôts, un contrat de prêt de 100 millions d'euros pour le financement du tramway.

2009 à 2010
Enquête publique
Celle-ci a eu lieu du 25 mai au 29 juin 2009. L’enquête publique a pour objectif de recueillir l’avis du public sur le projet. La phase de travaux de construction du tramway du Grand Dijon ne pourra commencer qu’à l’issue de cette enquête et de la Déclaration d’Utilité Publique.

Déclaration d'Utilité Publique (DUP).
17 décembre 2009 : une grande date !
La Déclaration d'Utilité Publique pour le projet de tramway du Grand Dijon a été signée par le Préfet de la Région Bourgogne, Préfet de la Côte d'Or.

Premier semestre 2010

Mise en service du service Allô Tram :  le 15 janvier 2010
Mise en service du site internet et ouverture de la Maison du tram le 16 février 2010

2010-2011
Travaux préalables
Les premiers travaux du tram ont démarré mi-janvier 2010 par ce que l’on appelle la phase préparatoire, qui consiste, d’une part, à préparer le terrain en libérant les zones concernées par l’aménagement du tram et à créer des voies routières provisoires pour les besoins du chantier. D’autre part, il s’agit de déplacer (et au passage de rénover) les réseaux enterrés (électricité, gaz, eau, téléphone) afin de pouvoir gérer facilement leur entretien ou des réparations lorsque le tramway sera en service. Ces travaux arriveront pleinement à leur terme en février 2011, ce qui permet d'ores et déjà d'engager les travaux de construction proprement dit de la plate forme du tramway dès octobre 2010.

Travaux de construction de la plateforme du tramway
Ces travaux commencent en octobre 2010 pour se dérouler jusqu'à mi-2012.

2011-2012
Travaux de réalisation
Progressivement, d'ici le mois d'avril 2011, c'est l'ensemble du linéaire qui sera concerné par les travaux de voirie et de plateforme, puis par la pose de la voie ferrée proprement dite, enfin par les aménagements nécessaires aux stations, les quais, leurs équipements et à l'installation des lignes aériennes de contact et d’alimentation. A créer les futures chaussées, les aires de stationnement, les pistes cyclables et à adapter les hauteurs de trottoirs, avant de réaliser enfin le revêtement de plateforme en enrobé ou en gazon. Après les premiers essais, les lignes pourront être mises en service, vraisemblablement fin 2012.
1er septembre 2012 : Mise en service de T1

8 décembre 2012 :  Mise en service de T2