le Grand Dijon
Regards sur ...
 Institution
 Territoire & Attractivité
Découvrir
 Economie
 Déplacements
 Environnement [Déchets-Eau-Energie]
 Urbanisme & Habitat
 Cohésion sociale et territoriale
 Enseignement & Recherche
 CarteCulture Etudiants
 Sport - Culture
 Complexe funéraire
 N.T.I.C.
 Europe et International
A votre service
 Infos pratiques
Divia
Piscine
Latitude 21
Site Trions Nos Dechets
Zenith Dijon
Dijon

Liens
Documents
Chiffres clés
Contact
Cartographie


jeu. 8 décembre 2016
  Accueil / Archives / Tramway Le bilan de la concertation / BILAN DE LA CONCERTATION
 
 Présentation Bilan concertation tramway> Les orientations données au projet <
 Adhésion au projetLe tracé envisagé
 Les habitants s'expriment

LES ORIENTATIONS DONNÉES AU PROJET

Une première phase d’échanges directs et enrichissants avec le public vient de s’achever.

L’analyse des remarques et préoccupations, recensées, rassemblées et présentées dans le bilan de concertation, a été soumise à l’approbation du Conseil communautaire du Grand Dijon le 25 septembre 2008.


Il ressort de ce document que le choix s’oriente vers un TCSP de type tramway fer pour Dijon et son agglomération. Un tracé (voir page suivante), qui a été précisé en tenant compte des observations des habitants, est également envisagé pour la suite des études.

LE TRAMWAY FER PRÉSENTE NOTAMMENT LES AVANTAGES ET INTÉRÊTS SUIVANTS :

  • une capacité de transport adaptée à la situation actuelle et disposant de réserves pour inscrire cet investissement dans la durée,
  • un réel levier d’action autour d’un projet ambitieux au service de la politique d’écomobilité et de renouvellement urbain du Grand Dijon,
  • une forte attractivité d’image qui peut avoir un effet de levier sur l’ensemble de l’agglomération (dynamisme économique, cohésion sociale) et sur la fréquentation du réseau de transport collectif,
  • une technologie ferroviaire éprouvée dans de nombreuses agglomérations françaises, qui permet d’envisager à terme la compatibilité avec des solutions de tram-train, notamment dans le cadre des études en cours avec les collectivités partenaires sur la création de haltes ferroviaires.

LE TRACÉ ENVISAGÉ

Du point de vue du tracé des deux lignes envisagées, la Communauté d’agglomération affirme à l’heure du bilan de la concertation un certain nombre d’engagements :

  • Il s’agira d’un site réservé au TCSP dans lequel ne circulera que le transport en commun en question (sauf exception).
  • Les arbres seront conservés dans la mesure du possible.
  • Les modes doux (cyclistes, piétons) seront privilégiés au stationnement automobile sur la majorité du tracé.
  • Le projet intégrera autant que faire se peut les possibilités d’extensions futures aux terminus et à certains points le long du tracé qui pourraient être identifiés dans le cadre d’études ultérieures afin de préserver l’avenir et tenir compte de l’évolution globale du réseau de transports en commun de l’agglomération dijonnaise.

Des études ultérieures permettront également de préciser la localisation des stations et l’insertion du système de transport dans chaque rue concernée, et feront l’objet dans les prochains mois d’une information régulière de la population de l’agglomération et d’un dialogue permanent, notamment à travers l’organisation d’un nouveau cycle de réunions publiques.

LE PROJET CONTINUE
Le bilan de concertation est mis à la disposition du public pendant plus d’un mois au siège du Grand Dijon, à l’accueil des mairies et mairies annexes des communes du territoire communautaire, concernées ou non par le projet, ainsi que consultable et téléchargeable sur ce site internet à la page :
 Présentation du bilan de concertation .

Ce bilan va servir de point d’appui aux décisions du Grand Dijon sur les suites à donner au projet, en particulier lors de la poursuite des études nécessaires à sa concrétisation (études d’impact, futur plan de circulation, réorganisation du réseau Divia...).

La phase d’enquête publique devrait être engagée mi-2009 pour permettre, après la déclaration d’utilité publique, de démarrer les travaux préalables dès 2010, puis les travaux de réalisation sur 2011-2012 pour une mise en service prévisionnelle début 2013.