le Grand Dijon
Regards sur ...
 Institution
 Territoire & Attractivité
Découvrir
 Economie
 Déplacements
 Environnement [Déchets-Eau-Energie]
 Urbanisme & Habitat
 Cohésion sociale et territoriale
 Enseignement & Recherche
 CarteCulture Etudiants
 Sport - Culture
 Complexe funéraire
 N.T.I.C.
 Europe et International
A votre service
 Infos pratiques
Divia
Piscine
Latitude 21
Site Trions Nos Dechets
Zenith Dijon
Dijon

Liens
Documents
Chiffres clés
Contact
Cartographie


sam. 10 décembre 2016
  Accueil / Archives / Tramway Le bilan de la concertation / BILAN DE LA CONCERTATION
 
 Présentation Bilan concertation tramwayLes orientations données au projet
 Adhésion au projet> Le tracé envisagé <
 Les habitants s'expriment

LE TRACÉ ENVISAGÉ SUR LES VARIANTES PROPOSÉES

Sur la LIGNE A, du nord au sud (voir plan en bas de page) :
• Au nord, le tracé de base desservant le Zénith, pour aller vers la place Marie de Bourgogne, en passant par le parc de la Toison d’Or est privilégié. Il permettrait ainsi la desserte de cet équipement majeur de l’agglomération les soirs d’événements, la valorisation des places de stationnement en parc-relais durant la journée et la création d’un échangeur sur la rocade.

• Le passage par le rond-point de l’Europe pour rejoindre le centre commercial de la Toison d’Or présenté en variante est privilégié, ce qui permettrait d’implanter une station au plus près du parc technologique. Le tracé empruntant les rues Bernanos et Simenon serait donc abandonné.

• Le tracé de base traversant le jardin botanique de l’Arquebuse serait abandonné car il suppose un impact trop conséquent sur cet espace boisé classé. L’idée d’ouvrir ce jardin sur le centre-ville reste une préoccupation qui sera prise en compte dans les études d’aménagement du secteur. La variante de la rue de l’Arquebuse est donc privilégiée, elle profiterait ainsi d’un réaménagement urbain plus respectueux des piétons et riverains. De plus, cette variante améliore le temps de parcours.

• Sur l’entrée dans le quartier du Mail à Chenôve, le tracé de base est retenu afin de préserver le maintien de l’activité du centre commercial Kennedy. La proposition de contourner la tour Kennedy ne semble pas envisageable car elle contraint fortement l’accès aux riverains et aurait un impact négatif sur les arbres du chemin du Mail que les habitants souhaitent conserver.
Sur le LIGNE B (voir plan en bas de page) :
• Le tracé de base au sein du campus universitaire semble le plus adapté et offre une réponse pertinente aux besoins de déplacement des étudiants, sans contrevenir à une desserte efficace vers la commune de Quetigny. Par conséquent, le tracé par l’avenue Savary serait privilégié.

• De manière générale, la Communauté d’agglomération s’engage à ce que le projet intègre la possibilité d’extensions futures aux terminus et à certains points le long du tracé qui pourraient être identifiés dans le cadre d’études ultérieures afin de préserver l’avenir et tenir compte de l’évolution globale du réseau de transports en commun de l’agglomération.

• Ainsi, une réflexion sur l’extension d’un futur TCSP vers le quartier de la Fontaine d’Ouche à Dijon ainsi qu’à Talant pour desservir le quartier du Belvédère, va être engagée.

• Le Grand Dijon s’engage à poursuivre la démarche d’information du public sur le projet, dans le cadre des phases suivantes d’études qui préciseront les aspects du projet tel que la localisation des stations, l’insertion du système de transport dans chaque rue, etc.
L'atelier-dépôt :
Concernant les deux possibilités de localisation du dépôt, le Grand Dijon privilégie l’implantation au sud de l’agglomération sur le site des ateliers SNCF plutôt qu’au niveau du parc Valmy. Le site des ateliers offre l’opportunité de réhabiliter une friche industrielle emblématique de la mémoire cheminote de l’agglomération. Cet emplacement est également plus rentable en terme de coûts d’exploitation car les distances pour alimenter les lignes depuis le dépôt sont plus courtes.
Il permettra à court ou moyen terme de réunir l’ensemble des véhicules du réseau Divia, bus et TCSP, d’en assurer le remisage, le nettoyage et la maintenance. La surface est suffisamment grande pour accueillir environ le double de véhicules nécessaires au TCSP et donc compatible avec de futures extensions du réseau.
Cet équipement sera conçu dans les normes de Haute Qualité Environnementale. Le Grand Dijon étudiera les moyens de valoriser ces bâtiments en installant des équipements de production d’énergie renouvelable.

LES DEUX LIGNES DE TCSP ENVISAGÉES
Cliquez sur la zone |zoom| en bas de la carte pour la voir en grand

Voir la carte
Voir la carte