le Grand Dijon
Regards sur ...
 Institution
 Territoire & Attractivité
Découvrir
 Economie
 Déplacements
 Environnement [Déchets-Eau-Energie]
 Urbanisme & Habitat
 Cohésion sociale et territoriale
 Enseignement & Recherche
 CarteCulture Etudiants
 Sport - Culture
 Complexe funéraire
 N.T.I.C.
 Europe et International
A votre service
 Infos pratiques
Divia
Piscine
Latitude 21
Site Trions Nos Dechets
Zenith Dijon
Dijon

Liens
Documents
Chiffres clés
Contact
Cartographie


sam. 10 décembre 2016
  Accueil / Archives / Tramway La concertation / CONCERTATION PRÉALABLE
 
 > Présentation concertation tramway <La Ligne A
 Une nouvelle dynamique...La Ligne B
 le réseau Divia en 2008La desserte du Centre-ville
 les modes douxLe matériel roulant
 3 axes prioritairesLa mise en oeuvre
 2 lignes proposées

Le Grand Dijon a initié, du 2 juin au 11 juillet 2008,
la concertation sur la création de 2 lignes de transport en commun en site propre (TCSP)

Cette concertation préalable est close.

Pour mémoire :
Suite aux études de faisabilité, le Conseil de communauté du Grand Dijon a délibéré le 15 mai 2008  et à l'unanimité, pour lancer le projet ainsi que la concertation préalable à la création de deux lignes de Transport en Commun en Site Propre (TCSP) dans l’agglomération dijonnaise. Cette concertation a débuté le 2 juin et s'est terminée le 11 juillet 2008. Un important dispositif d’information et de concertation publique a été mis en oeuvre pour permettre à tous les habitants de l’agglomération de s’exprimer sur l’opportunité et les grandes caractéristiques de ce projet, qui constitue un enjeu majeur pour la qualité de vie et l’attractivité du Grand Dijon. Vous avez été très nombreux à participer et à montrer votre intérêt pour cette concertation, soit en assistant aux 6 réunions publiques organisées dans les communes concernées par le TCSP, soit en visitant les expositions présentées dans les 22 communes du Grand Dijon, et plus particulièrement à Chenôve, Dijon et Quetigny, soit encore en envoyant vos messages par internet.
Des réponses directes lors des réunions, ainsi qu'indirectes (de celles posées par l'entremise des bulletins mis à disposition, des courriers et courriels), ont été réalisées individuellement et de manière personnalisée afin d'éclaircir ou d'éluder certaines interrogations.
Une réponse globale, apportée en synthèse aux questions générales soulevées, a été également rédigée pendant l'été 2008, qui est le Bilan de cette concertation.
La délibération sur le Bilan de la concertation a été approuvée, à l'unanimité, par les élus du Grand Dijon lors du Conseil de Communauté, le 25 septembre 2008 (voir l'onglet "Bilan concertation" en haut de page).

Ce bilan de la concertation synthétise l’ensemble des avis et observations émis par le public, et servira de point d’appui aux décisions du Grand Dijon sur les suites à donner au projet. Il sera pris en compte lors de la réalisation des études. L’avancement de ces études fera l’objet d’une information régulière de la population de l’agglomération et d’un dialogue permanent au sein des conseils de quartiers dans les communes concernées, ainsi que dans des espaces de débat mis en place spécifiquement.
Le Grand Dijon souhaite, en effet, que ce projet majeur (tramway sur fer ou sur pneu, ou busway®) soit construit dans le respect de la participation du public aux grands projets d’infrastructures de transport.

Prochaine étape après la présentation de ce bilan, le lancement des études techniques de réalisation.

La mobilité, c'est la possibilité pour chacun de se déplacer, en choisissant le mode de transport le plus adapté à ses besoins.
L'écomobilité, c'est promouvoir des modes de déplacements qui répondent à la demande de mobilité et génèrent le moins d'impacts possibles sur la qualité de l'environnement et du cadre de vie.

La mise en oeuvre d'une telle politique de déplacement urbains nécessite :

  • de proposer une offre de transports alternatifs à la voiture qui soit attractive, fiable et confortable ;
  • d'opérer un rééquilibrage du partage de l'espace public au profit des transports collectifs et des modes doux, comme la marche et le vélo.