le Grand Dijon
Regards sur ...
 Institution
 Territoire & Attractivité
Découvrir
 Economie
 Déplacements
 Environnement [Déchets-Eau-Energie]
 Urbanisme & Habitat
 Cohésion sociale et territoriale
 Enseignement & Recherche
 CarteCulture Etudiants
 Sport - Culture
 Complexe funéraire
 N.T.I.C.
 Europe et International
A votre service
 Infos pratiques
Divia
Piscine
Latitude 21
Site Trions Nos Dechets
Zenith Dijon
Dijon

Liens
Documents
Chiffres clés
Contact
Cartographie


lun. 5 décembre 2016
  Accueil / Archives / Tramway La concertation / CONCERTATION PRÉALABLE
 
 Présentation concertation tramwayLa Ligne A
 Une nouvelle dynamique...La Ligne B
 le réseau Divia en 2008La desserte du Centre-ville
 les modes douxLe matériel roulant
 > 3 axes prioritaires <La mise en oeuvre
 2 lignes proposées

LE CHOIX DES AXES DU TCSP

Sept corridors majeurs :
Les études ont tout d’abord permis d’identifier sept corridors majeurs de déplacements. C’est là que l’on relève les plus fortes densités urbaines, les pôles d’emploi et d’activité ainsi que les équipements les plus attractifs de l’agglomération. Ces corridors sont distribués en étoile autour du centre-ville de Dijon. Le réseau de transport public actuel est d’ailleurs organisé autour de 7 lignes principales, les LIANES, qui desservent ces corridors (voir la carte plus bas).

Trois axes prioritaires :
La hiérarchisation des corridors a ensuite été effectuée en analysant leur capacité à répondre aux objectifs fixés : améliorer la capacité et le confort des usagers, accompagner l’urbanisation et le renouvellement urbain, renforcer l’intermodalité.
Cette analyse a permis de mettre en évidence trois axes prioritaires, qui concentreront demain, grâce aux nombreux projets qu’ils desservent, plus de la moitié des flux de déplacements de l’agglomération.

1. L’axe qui relie le centre-ville aux quartiers Nord
   
> axe majeur qui continue à se densifier au-delà de la rocade, avec l’aménagement du Parc Valmy.

2. L’axe qui relie le centre-ville à l’est de l’agglomération
   
> axe qui dessert des équipements structurants et générateurs de déplacements :
       Palais des Congrès et des expositions, CHU/Bocage central, campus universitaire, technopôle
       Mazen-Sully, piscine olympique, ainsi que des quartiers denses d’habitat (quartier des Grésilles,
       centre-ville de Quetigny).

3. L’axe qui relie le centre-ville au sud de l’agglomération dijonnaise
    > axe qui comprend les plus importants quartiers d’habitats collectifs et individuels, notamment le
       quartier du Mail à Chenôve, et est jalonné de projets de création de nouveaux écoquartiers.

Le choix de ces axes pour développer les lignes de TCSP était préfiguré dans le PDU qui précisait :
« augmenter les performances du réseau en vitesse, fréquence, régularité, capacité, ainsi que sa lisibilité conduit en effet à s’interroger sur l’opportunité d’un transport collectif en site propre, organisé sous forme de deux axes nord-sud et est-ouest ».

L’ensemble de ces axes préfigure le réseau TCSP à long terme. Si le choix s’est orienté depuis l’établissement du PDU sur les 3 axes prioritaires (axes A, C et E), le réseau TCSP , à terme, devra être étendu notamment lors de la réalisation de la future gare TGV Porte Neuve prévue dans les années 2020.

Sans attendre cette échéance, les études ultérieures de la première phase de développement du TCSP (objet de ce dossier de concertation) devront intégrer toutes les possibilités d’extension comme par exemple l’extension de l’axe C « Quetigny » vers l’axe F « Fontaine d’Ouche », quartier d’habitat le plus dense de l’agglomération et qui fait l’objet d’un projet de renouvellement urbain.