le Grand Dijon
Regards sur ...
 Institution
 Territoire & Attractivité
Découvrir
 Economie
 Déplacements
 Environnement [Déchets-Eau-Energie]
 Urbanisme & Habitat
 Cohésion sociale et territoriale
 Enseignement & Recherche
 CarteCulture Etudiants
 Sport - Culture
 Complexe funéraire
 N.T.I.C.
 Europe et International
A votre service
 Infos pratiques
Divia
Piscine
Latitude 21
Site Trions Nos Dechets
Zenith Dijon
Dijon

Liens
Documents
Chiffres clés
Contact
Cartographie


lun. 5 décembre 2016
  Accueil / ARCHIVES
 
 ArchivesChiffres clés économie Dijon
 BA 102Elus 2001-2008 >  2 page(s)
 Renouvellement urbain >  10 page(s)10 ANS - 10 PROJETS
 Vivre dans... Le Grand Dijon >  12 page(s)Dijon et Besancons Ensemble pour l'Europe >  3 page(s)
 Le zénith >  3 page(s)texte
 La piscine olympique >  6 page(s)Les compétences facultatives
 Tramway Le projet >  1 page(s)Le Réseau métropolitain Rhin-Rhône
 Tramway La concertation >  1 page(s)Inventaire PATRIMOINE
 Tramway Le bilan de la concertation >  1 page(s)Les Portes de Mirande
 > Tramway Appel à Projets <Le district >  4 page(s)
 Habitat >  3 page(s)Budgets
 Environnement >  1 page(s)10 ans , 10 projets et plus...
 Cartographie >  3 page(s)

voir le dossier
voir le dossier
Tramway : le Grand Dijon a sollicité une subvention de 58 millions d'euros dans le cadre de l'appel à projets « Transports Urbains » du gouvernement suite au Grenelle de l'Environnement.

Une semaine jour pour jour après avoir déposé en préfecture, le 23 janvier 2009, l'imposant dossier d'enquête préalable à la Déclaration d'Utilité Publique (DUP), François Rebsamen, président du Grand Dijon, a remis, le vendredi 30 janvier, au Préfet de la Région Bourgogne et de la Côte-d'Or, Christian de Lavergnée, le dossier de candidature du projet de tramway de l'agglomération dijonnaise en réponse à l'appel à projets « Transports Urbains » lancé par le gouvernement suite au Grenelle de l'Environnement. A la clé de ce dossier que le Préfet va transmettre au Ministère de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement Durable, une subvention de 58 millions d'euros a été sollicitée.

En réponse à l'appel à projets « Transports urbains » lancé par gouvernement suite au Grenelle de l'environnement, le dossier dijonnais, présenté devant le groupement des autorités responsables des transports publics (GART), a obtenu, le 30 avril 2009, une subvention de 47 M €.

Dans un contexte où le développement durable s'impose de manière transversale à toutes les politiques publiques, le projet de tramway du Grand Dijon apporte des réponses concrètes et participe à l'ambition de faire de Dijon une référence écologique. Adopté à l'unanimité par les élus du Grand Dijon, il permet la mise en pratique de l'intégration des politiques de transports et d'urbanisme, dans l'optique de construire un territoire et une mobilité durables.
Dans la droite ligne des prescriptions du gouvernement à travers son Plan de Relance de l’économie française, le Grand Dijon assure ainsi l’une de ses missions fondamentales : amplifier la commande publique au service de l’emploi et des entreprises, au service d’un territoire qui doit continuer à se battre pour être toujours plus attractif.

L’emblématique chantier du tramway concourt plus que jamais à la concrétisation de cet objectif essentiel, autrement dit à créer le cercle vertueux dont a besoin notre développement local à l’aube du XXIe siècle.
 

Présentation du projet
Réalisation de 2 lignes de tramway dans l'agglomération dijonnaise


Télécharger l'APPEL A PROJETS "TRANSPORTS URBAINS" (*.pdf = 3,8 Mo)
hors Île-de-France - Suites du Grenelle Environnement
Dossier de candidature

Tramway du Grand Dijon : une réponse en tous points à l’appel à projets
« Transports Urbains » lancé par l'Etat suite au Grenelle de l'Environnement.


Le projet de tramway engagé par l’agglomération dijonnaise est déterminant pour le développement et l’attractivité de la capitale régionale de la Bourgogne et de l’ensemble du bassin de vie du Dijonnais (315 000 habitants, 135 000 emplois).
Associé aux nombreux projets ferroviaires déjà initiés ou en cours, le projet de tramway viendra compléter une chaîne de déplacements qui profitera autant aux habitants de l’agglomération qu’à ceux situés dans l’aire urbaine et au-delà et qui permettra de contribuer activement à la réduction des gaz à effet de serre.

Le projet de tramway de l’agglomération dijonnaise répond en tous points à l’appel à projets :
- Il s’intègre dans une stratégie urbaine globale qui s’appuie sur des démarches de planification qui s’articulent autour du projet tramway : SCOT à l’échelle de 116 communes en cours d'élaboration, mise en cohérence des PLU(s) communaux, réalisation d’un éco-PLU pour Dijon, la ville-centre, et révision du Plan de Déplacements Urbains (PDU) planifiée en 2010.
L'imbrication des politiques de transports et d'urbanisme s'inscrit dans les préconisation du projet de loi « Grenelle 2 ». Mise en oeuvre d’une politique foncière active grâce à un Établissement Public Foncier Local récemment créé, aménagement de plusieurs écoquartiers, suppression des Coefficients d'occupation des Sols, réduction voire suppression des normes de stationnement en bordure des axes du tracé sont, à titre d’exemple, autant de dispositions d’ores et déjà prévues.
- Il favorise le report modal de la voiture particulière vers les transports collectifs et les autres modes de déplacements. Aménagement de deux parcs-relais en prise directe avec le réseau de rocades que franchit le tramway en plusieurs points, desserte de la gare Dijon-Ville par les 2 lignes du tramway, réalisation d’un pôle d’échanges multimodal dans la cour de la gare en voie d’achèvement anticipant l’arrivée du tramway et la mise en service de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône fin 2011, interconnexion avec les TER, valorisation de l’étoile ferroviaire dijonnaise à 5 branches (réactivation des gares existantes et réalisation de nouvelles haltes-ferroviaires avec la Région) sont autant d’exemples concrets d’une relation transports/urbanisme facilitant le maillage des déplacements.
- Il assure une desserte de qualité des grands équipements scolaires, de formation, et des pôles d’emplois.
Les 2 lignes du tramway de l'agglomération dijonnaise sont tracées sur les axes réunissant les plus forts ratios Population/Emplois/Scolaires desservis. Par ailleurs, la compacité de l’agglomération est reconnue et tout est mis en oeuvre pour se préserver de tout étalement urbain consommateur d’espaces. Les 2 lignes du tramway desservent la gare, le centre-ville, l’hyper-centre commercial, les grandes administrations (Préfecture, Conseil régional, Conseil général…) dans la partie tronc commun.
De plus, cette infrastructure dessert le pôle d’emplois majeur que représente l’Est dijonnais avec le CHU, l’Université… Le tramway « rentre » même dans l’enceinte de l’hôpital en cours de restructuration lourde et « traverse » le campus qui sera enfin « en prise directe avec la Ville » ! La qualification de « campus innovant » reconnue par le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche est due en partie à l’arrivée du tram dans l’Université.
Tous les grands équipements structurants de l’agglomération sont desservis au « pied » : Auditorium, Palais des congrès et Parc des Expositions, Conservatoire Régional, Cité Judiciaire, Grand Stade dont les travaux d’extension sont en cours, Piscine Olympique en chantier, le CREPS, le Zénith,… ainsi que plusieurs parcs d’activités : Valmy (où va s’implanter la future grande clinique de la Générale de Santé), Mazen-Sully, Mirande, et la possibilité d'une extension vers le futur parc d’activités environnemental de l’est dijonnais de 180 hectares…
- Il prend en compte le désenclavement des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Le tramway dessert 3 des plus grands quartiers en renouvellement urbain de l’agglomération : le quartier du Mail à Chenôve, le quartier des Grésilles à Dijon (tous deux recensés parmi les 152 quartiers prioritaires de la politique de la ville), le quartier du Centre-ville à Quetigny, et devient l’élément structurant de nouvelles compositions urbaines complétées par les nombreux projets des communes soutenus dans le cadre d'un dossier ANRU porté par l'agglomération.
- Il présente une soutenabilité financière à long terme : près de 400 millions d’euros financés suivant les hypothèses développées dans ce dossier, tout à fait compatibles avec les capacités financières de l’agglomération et d’un réseau de transports qui a toujours affiché à Dijon une des meilleures fréquentations des réseaux nationaux.

Le projet de tramway de l’agglomération dijonnaise répond aux conditions d’éligibilité de l’appel à projets :
- Il a fait l’objet d’actions de concertations exemplaires soulignées par la Commission Nationale du Débat Public qui se poursuivent au-delà des obligations réglementaires en la matière.
- Les études d’avant-projet sont réalisées et la communauté d’agglomération a délibéré, à l'unanimité, le 22 janvier 2009 pour solliciter la déclaration d'utilité publique prévue pour début 2010, qui entraînera le début des travaux.
- La mise en service est prévue début 2013.

N.B : Le dossier remis au Préfet le vendredi 30 janvier 2009 était composé d’un dossier de synthèse, appelé « dossier de présentation » (cf. visuel en haut de page), d’un dossier cartographique et plannings, ainsi que de 9 annexes telles que demandées dans l’appel à projet du Ministère.